Accueil du site > Mots-clés > Nuage > homélie

homélie

Autres groupes de mots-clés

Pages pertinentes

  • Jésus guérit l’aveugle Bartimée

    L’évangile du 30ème dimanche ordinaire, année B, l’homélie du père Christophe Kerhardy, la prière universelle du dimanche 28 octobre 2012.

  • La Transfiguration, une consolation pour nous

    Retrouvez ici l’évangile du dimanche 1er mars 2015, 2ème dimanche de carême (année B), l’homélie du père Christophe Kerhardy et la prière universelle des fidèles de la Résidence du Sacré-Cœur.

  • Devenir davantage un zambrocal des nations

    Retrouvez ici l’évangile du 8 juin 2014, fête de la Pentecôte (année A), l’homélie du père Christophe Kerhardy, et la prière universelle des fidèles de la Résidence du Sacré-Cœur.

  • « Je connais mes brebis, mes brebis me connaissent »

    Retrouvez ici l’évangile du dimanche 26 avril 2015, 4ème dimanche de Pâques (année B), l’homélie du père Christophe Kerhardy et la prière universelle des fidèles de la Résidence du Sacré-Cœur.

  • Devenons vraiment ce que nous recevons

    Retrouvez ici l’évangile du dimanche 7 juin 2015, fête du Corps et du Sang du Seigneur 26ème dimanche du temps ordinaire (année A), l’homélie du père Christophe Kerhardy, et la prière universelle des fidèles de la Résidence du Sacré-Cœur.

  • C’est ma paix que je vous donne

    Retrouvez l’évangile du 5 mai 2013, sixième dimanche de Pâques (année C), l’homélie du père Christophe Kerhardy, et la prière universelle des fidèles de la Résidence du Sacré-Cœur.

    À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Si quelqu’un m’aime, il restera fidèle à ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui. Celui qui ne m’aime pas ne restera pas fidèle à mes paroles. Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père, qui m’a envoyé. Je vous dis tout cela pendant que je demeure encore avec vous ; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit.

    « C’est la paix que je vous laisse, c’est ma paix que je vous donne ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Ne soyez donc pas bouleversés et effrayés. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit toutes ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez. »

    (Évangile de Jésus Christ selon saint Jean, 14, 23-29)

  • Comment coincer le tentateur ?

    Retrouvez l’évangile du 9 mars 2014, premier dimanche de carême (année A), l’homélieComment coincer le tentateur ? du père Christophe Kerhardy, et la prière universelle des fidèles de la Résidence du Sacré-Cœur.

  • Soyez des témoins chaleureux, incandescents !

    Retrouvez l’évangile du 19 mai 2013, fête de la Pentecôte (année C), l’homélie du père Christophe Kerhardy, et la prière universelle des fidèles de la Résidence du Sacré-Cœur.

  • Le jour où Pierre marcha sur les eaux

    Retrouvez ici l’évangile du 10 août 2014, 19ème dimanche du Temps ordinaire (année A), l’homélie du père François Noiret, et la prière universelle des fidèles de la Résidence du Sacré-Cœur.

    Aussitôt après avoir nourri la foule dans le désert, Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules.

    Quand il les eut renvoyées, il se rendit dans la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.

    La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire.

    Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer. En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils disaient : « C’est un fantôme », et la peur leur fit pousser des cris.

    Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! »

    Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur l’eau. » Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus. Mais, voyant qu’il y avait du vent, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! » Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »

    Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba.

    Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »

    (Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 14, 22-33)

  • Gloire à Dieu qui sanctifie le monde !

    Retrouvez ici l’évangile de la Toussaint 2014 et l’homélie du père Christophe Kerhardy.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80

Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui satisfait et rassasie l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement (Ignace de Loyola)