Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Entrer avec Jésus dans l’univers de la gratuité
Article mis en ligne le 2 mars 2019

par Père Joachin Tovo Ramboaniana sj

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 24 février 2019, 7ème dimanche du Temps ordinaire (année C) et l’homélie du père P. Joachin Tovo Ramboaniana à la chapelle du Sacré-Cœur.

Lire l’évangile du dimanche

Je vous avoue que la préparation de cette homélie a été difficile ! Pourquoi ?
Hier après-midi, j’ai eu ma sœur de Madagascar au téléphone et elle m’a annoncé une triste nouvelle : des bandits ont cambriolé quatre tombeaux de notre famille dans la nuit du 21 février 2019. Trois étaient complètement vides : les ossements de mes ancêtres, de mes parents, de mon grand frère et de ma petite sœur ont tous disparu... En réfléchissant sur l’évangile d’aujourd’hui, je me suis demandé : si je devais connaître ceux qui ont fait cela, que ferais-je ? Si j’avais l’occasion de les rencontrer, que leur dirais-je ?... je suis profondément bouleversé...

Comment vivre en chrétien dans ce monde où règnent tant d’injustices, de violences, d’hostilités et même de haine ? Comment vivre en chrétien dans ce monde de business où l’argent parle beaucoup plus que l’esprit ? « À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue. À celui qui te prend ton manteau, ne refuse pas ta tunique ». Face à la souffrance actuelle de ma famille et à la mienne, les paroles de Jésus me paraissent utopiques et même ridicules... Comment, alors, comprendre ces paroles de Jésus ?

Pour avoir des réponses à ces interrogations, Il faut se tourner vers Jésus, le contempler, l’écouter... Jésus s’exprime parfois avec des images mais aussi des paradoxes. Il suppose que nous l’écoutons avec intelligence et ouverture du cœur. Il ne nous demande pas de ne pas nous défendre contre les autres, ni d’être trop passifs comme des lâches sans courage ni dignité. Cela, en effet, ne ferait qu’encourager chez les autres le vice et la violence. Au moment de sa passion, quand il a été frappé par le valet du grand prêtre, il n’a pas tendu l’autre joue, il a répondu mais sans haine, ni esprit de vengeance. C’est cela qu’il nous demande. Dans ce monde de violences et de conflits, il nous faut toujours être animé par un esprit de justice, d’amour et de réconciliation. Répondre au mal et à la haine par la justice et par l’amour, c’est mettre fin au cycle infernal de la vengeance et de la violence ; c’est entrer dans la dynamique de l’amour et c’est aussi aider l’autre à y entrer. Comme le dit saint Paul : « Triomphe du mal à force du bien » (Rm 12,21)

« Aimez vos ennemis. Faites du bien à ceux qui vous haïssent ». Si nous avons un ennemi, laissons-nous pénétrer jusqu’au plus profond de nos cœurs par ces paroles de Jésus. Je souligne qu’il faut une véritable conversion de notre cœur pour entrer dans le Royaume des cieux qui est un monde fraternel, un monde de réconciliation et de paix. Le seul chemin pour y accéder, c’est l’amour gratuit. « Celui qui prétend aimer Dieu sans aimer son prochain n’est qu’un menteur » (1 Jn 4,20).

Amour et gratuité vont toujours ensemble chez notre Dieu. Il nous aime le premier, il nous pardonne, sans aucun mérite de notre part. Son amour pour nous ne calcule pas. Jésus a fait des miracles sans aucune condition, sans attendre de retour. Si nous n’aimons que ceux qui nous aiment, si nous ne donnons qu’à ceux qui nous donnent en retour, nous ne nous comportons plus comme des chrétiens. Nous avons une machine à calculer à la place de notre cœur. « Notre Dieu est bon, Lui, pour les ingrats et les méchants » comme pour les justes, sans différence ! Il nous faut entrer avec Jésus dans cet univers de la gratuité !

Gratuité ? Et pourtant Jésus a parlé de récompense. Mais de quelle récompense s’agit-il ? Il a dit : « Vous serez les fils du Dieu très haut ». Tout l’évangile d’aujourd’hui ne tend qu’à enfanter et à faire grandir en nous de vrais fils de Dieu. Telle est la seule et suprême récompense : vivre comme de vrais fils de Dieu, à l’image de Jésus le Fils par excellence ! Dans ce monde de haine, de violence et de business, le Christ nous appelle à aimer sans condition, à aimer même nos ennemis et à se laisser animer par l’Esprit de justice et de gratuité, comme de vrais fils de Dieu !