Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Retrouvez ici l’évangile du dimanche 27 octobre...
Article mis en ligne le 29 octobre 2019

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 27 octobre 2019, 30e dimanche du Temps ordinaire (année C), ainsi que l’homélie à la chapelle du Sacré-Cœur.

Les lectures du jour

Le passage de l’évangile de saint Luc de ce dimanche, est une critique de Jésus contre l’attitude de ceux qui croient « être justes et qui méprisent les autres ». La parabole nous présente l’attitude d’un pharisien et celle d’un publicain, tous les deux en prière dans le Temple. Prenons un peu de temps pour comprendre le pharisien qui se croit juste. Dans sa prière, cet homme dit qu’il n’est pas comme les autres hommes, qui « sont voleurs, injustes, adultères »). C’est une façon d’affirmer que lui est fidèle à son épouse, qu’il respecte les biens d’autrui et surtout, qu’il est un homme juste.

Mais que veut dire être juste ? Pour faire simple, être juste c’est respecter le droit et l’équité. Parvenir à cet état, que nous pouvons souhaiter à chacun d’entre nous, n’est pas à la portée de tout le monde. Mais ce n’est pas hors d’atteinte non plus car, comme disait le poète grec Théocrite, « en persévérant, on arrive à tout ». Pour être reconnu juste : que d’efforts à faire et que d’oublis de soi !

Être juste, c’est aussi être justifié et reconnu. C’est - à - dire occuper une position à partir de laquelle on peut être comme ce pharisien : juger les autres et les mépriser. Jésus lui reproche son mépris. Finalement, le travail sur soi, la lutte pour respecter la loi, peuvent nous détourner des autres humains. Maurice Merleau-Ponty, un philosophe français du 20è siècle, disait : « On ne peut être juste tout seul, à l’être tout seul, on cesse de l’être ».

Demandons au Seigneur d’être plus à l’écoute des difficultés de nos frères humains et de prier pour eux plus souvent.