Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Le Christ, notre Roi
Article mis en ligne le 27 novembre 2019

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 24 novembre 2019, fête du Christ Roi de l’Univers (année C), ainsi que l’homélie à la chapelle du Sacré-Cœur.

Les lectures du jour

En ce dimanche, nous fêtons le Christ, Roi de l’univers et terminons ainsi l’année liturgique.

En cette fête, il est facile de penser aux icônes du Christ en gloire ou du Christ en majesté des chrétiens d’Orient, plus connu sous le nom de Christ Pantokrator. Loin de ces représentations, l’évangile de ce dimanche nous rapporte les derniers instants de la vie de Jésus ; il était cloué sur une croix avec deux autres condamnés. Dans ces derniers instants de sa vie, il y a trois injonctions à Jésus crucifié (« s’il est le Messie, s’il est l’Elu » (Lc23,35), « si tu es le Roi des Juifs ... » (Lc23, 37)) qui sont reliées par « sauve-toi toi-même et nous avec » (Lc23, 39). Il nous est permis de penser que pour les contemporains de Jésus, le Messie ou l’Élu est celui qui se sauve et sauve les autres.

Mais que veut dire l’élu ? Le dictionnaire Larousse nous donne plusieurs sens. Dans le domaine de la politique, c’est celui qui a été choisi par le peuple, par un vote ; on comprend que l’élu doit agir selon les attentes de ceux qui ont voté pour lui. Dans la société ordinaire, l’élu est celui dont on croit qu’il réussira mieux que les autres, celui qui semble avoir reçu un don spécial ; on peut se demander comment cette personne considère la place des autres dans sa vie. Il y a aussi la personne qui a trouvé une préférence sentimentale, c’est « l’élu (e) de son cœur » ; on peut espérer qu’il y a une réciprocité. D’après ces différents sens, nous voyons que les contemporains de Jésus ne se trompent pas dans la compréhension du mot « élu » : « Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie, s’il est l’Élu » (Lc23, 35).

Que pensent nos contemporains de l’élu ? Le 20 août dernier, on a appris que le film Matrix 4 va être réalisé. Depuis sa sortie (1999), Matrix a connu un énorme succès. Dans ce film, Neo est l’élu. Neo est un jeu de mot : en anglais, on peut changer l’ordre des lettres et le lire ONE (the One), c’est-à-dire l’élu. Neo peut libérer les êtres humains du joug des machines et prendre le contrôle de la matrice qui les gouverne. Neo aide les hommes à découvrir la réalité cachée. D’après la théorie du complotisme, ce que nous voyons, ce que nous touchons et ce que nous entendons ne sont que des impressions. Le succès de Matrix peut être expliqué par la recherche de la réalité, de la vérité, en croyant qu’on est l’Élu.

La crucifixion de Jésus nous donne une autre version de l’élu. Loin d’un savoir, loin d’une recherche de la réalité, c’est un Jésus humilié, meurtri qui attend que nous lui parlions. Cette situation est celle du condamné auquel Jésus répond ; le condamné reconnaît sa situation avec justesse (« … et puis pour nous c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. » (Lc 23, 41 )) et il se tourne vers Jésus pour lui demander de se souvenir de lui. C’est Jésus qui nous invite à entrer en relation avec lui ; loin de s’imposer, il est à notre service dans une relation d’amour. C’est dans cette relation que nous reconnaissons qu’Il est le Roi de l’univers. L’élu pour nous, c’est le Christ, notre Roi.

Demandons au Seigneur d’avoir suffisamment la foi en Lui afin de pouvoir entrer en relation avec Lui.

(Image par AJ jaanko de Pixabay)