Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Jésus, proche de nous
Article mis en ligne le 4 mars 2020

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile (version brève) du dimanche 1er mars 2020, 1er dimanche de Carême (année A), ainsi que l’homélie à la chapelle du Sacré-Cœur.

Les lectures du jour

En ce premier dimanche de Carême, le passage d’évangile que nous venons d’entendre nous est familier ; il est connu sous le nom de La tentation au désert.

Dans ce passage, nous voyons que Jésus Christ, par son incarnation, veut être proche de nous, les êtres humains. C’est une proximité qui le conduit aux tentations. Au début du passage de l’évangile d’aujourd’hui, nous voyons que l’Esprit a conduit Jésus au désert pour être tenté. Pourquoi ? Si la tentation est comprise comme mise à l’épreuve, le Christ n’en a pas besoin. Il semblerait que Dieu veut que l’incarnation du Verbe de Dieu soit complète ; Jésus Christ en tant que Fils de Dieu, ne connaît pas d’exception : il doit vivre et traverser les lieux où beaucoup d’êtres humains ont succombé, notamment la mort. Tenté comme tout être humain, Jésus a dépassé les tentations et par là nous invite à faire comme Lui : être auprès du Père.

Par deux fois, le diable utilise la phrase « Si tu es le Fils de Dieu... ». D’où vient l’appellation « Fils de Dieu » ? Cette appellation a été utilisée par le Père qui présentait Jésus juste après son baptême dans le chapitre trois de l’évangile selon saint Matthieu : « Et des cieux une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie » (Mt 3, 17). Être « fils / fille de » donne quelques avantages, passe-droits, que tous, nous aimerions avoir. Le désir de sécurité alimentaire par accumulation de la richesse, le désir de puissance (tout maîtriser) nous occupent souvent. Et comme ces désirs ne nous comblent pas, nous nous demandons : si Dieu existe, pourquoi il y a la guerre ? pourquoi un être cher nous a-t-il quittés ? Ou plus souvent à La Réunion : si Dieu existe, pourquoi laisse-t-il les mauvais esprits s’acharner sur nous ? Les réponses de Jésus Christ au tentateur nous rappellent qu’être enfants de Dieu, c’est vivre avec et pour Dieu et non pas nous centrer sur nous mêmes.

Demandons au Seigneur de mieux voir son amour pour nous afin de mieux vivre en enfants de Dieu.