Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Et Marthe fait appel à sa mémoire
Article mis en ligne le 30 mars 2020
dernière modification le 4 avril 2020

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 29 mars 2020, 5e dimanche de Carême (année A), ainsi que l’homélie à la chapelle du Sacré-Cœur.

Les lectures du jour

L’évangile de ce 5è dimanche de Carême nous rapporte un miracle fait par Jésus Christ : la résurrection de Lazare. Avant la réalisation du miracle, Marthe dit sa foi en Jésus Christ au verset 27 : « Tu es le Christ, le Fils de Dieu... ». Marthe professe sa foi à un moment où tout lui semble perdu (son frère était malade puis mort). Regardons de plus près la foi de Marthe en Jésus Christ.

Tout d’abord, je vous propose de faire un petit détour par notre vie actuelle. À cause du COVID19, nous connaissons bientôt deux semaines de confinement. Ce confinement nous pose des questions sur notre avenir proche, sur l’avenir de ceux qui nous sont chers. À commencer par des questions concernant la vie quotidienne : comment payer le loyer ou l’emprunt bancaire de notre habitation ? Comment payer l’électricité, et l’eau… alors que nos sources de revenus sont divisées par deux, par trois sinon réduites à zéro ? Bref, plus aucune visibilité sur l’avenir.

Cette absence de visibilité sur le futur ne ressemble-t-elle pas à celle qu’ont connue Marthe et de Marie à la mort de Lazare, leur frère ? Dans l’évangile de saint Luc (Lc 10, 38), nous apprenons que Marthe a reçu Jésus chez elle. Cela signifie qu’elle a sa propre maison ; Marthe était une femme indépendante, ce qui était rare à l’époque de Jésus. C’était quelqu’un qui savait aller au devant des choses et des gens ; Marthe n’a pas hésité de demander à Jésus d’ordonner à sa sœur de venir l’aider (Lc 10, 40). Avec toutes ces qualités pourtant, elle n’a ni mari ni enfants ; Marthe vit avec sa sœur et son frère Lazare. Lorsque Jésus est arrivé à Béthanie après la mort de Lazare, Marthe ne s’est pas retenue de faire la remarque à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort... » (Jn 11, 21). C’est une remarque faite dans la douleur. La mort de Lazare est un coup dur pour elle et pour sa sœur, Marie. Or dans cette douleur, Marthe laisse une place à sa foi en Jésus (« … Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera » (v 21). La douleur de la perte d’un être cher n’a pas empêché Marthe de se rappeler que Jésus Christ a un lien privilégié avec son Père ; nous pouvons deviner que Marthe, ayant reçu Jésus plusieurs fois, a senti quelque chose entre Jésus et son Père. Nous pouvons supposer que c’est grâce à ses observations, à son travail de mémoire que Marthe a pu dire ceci : « Tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde » (Jn 11, 27). Grâce à sa foi en Jésus Christ, le miracle est arrivé.

En cette période de confinement, d’épreuves, est-ce que nous nous rappelons les dons que nous avons reçus dans le passé ? Demandons au Seigneur de nous accorder la grâce de mieux L’aimer pour mieux voir sa présence dans notre vie.