Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Marie Madeleine la fidèle
Article mis en ligne le 15 avril 2020
dernière modification le 16 avril 2020

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 12 avril 2020, dimanche de la Résurrection (année A), ainsi que l’homélie à la chapelle du Sacré-Cœur.

Les lectures du jour

Au moment où nous célébrons comme nous pouvons le Christ ressuscité, le confinement dure déjà depuis quelques semaines. Le nombre de personnes déclarées touchées par COVID19 ne cesse d’augmenter. Le seuil de 15 000 morts va être bientôt dépassé en France. En cette troisième semaine de confinement, notre île n’a pas encore de mort causée par le COVID19. Dans ce contexte, que veut dire la résurrection du Christ ? Comment l’accueillons-nous ? L’évangile de ce dimanche de Pâques peut nous aider à en trouver le sens.

Aussi bizarre que cela puisse être : la résurrection du Christ a été découverte grâce au sentiment de mémoire, de souvenir, de fidélité. L’évangile d’aujourd’hui nous apprend que Marie Madeleine se rendait très tôt le matin au tombeau. L’évangéliste nous précise même que « c’était encore les ténèbres » (Jn 20, 1b). Pourquoi Marie Madeleine se rendait-elle au tombeau ? Le regret de son maître ? On peut la comprendre parfaitement. Comme nous l’expérimentons par nous mêmes, la disparition d’un être cher ravive les souvenirs de ce que nous avons pu vivre avec celui-ci. Nous pouvons supposer que la rencontre de Jésus a beaucoup marqué Marie Madeleine. En se rendant au tombeau de son maître tôt le matin, elle n’a fait que perpétuer le souvenir de Jésus. Sa fidélité a permis à la découverte du tombeau vide.

En cette période d’épreuves, d’incertitude, ne nous laissons pas tenter ni par les nouvelles à sensation ni par les prophètes de malheur. Prenons exemple sur Marie Madeleine, osons nous tourner vers Lui. Demandons au Seigneur de nous accorder la grâce de ne choisir que Lui.