Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Des hommes et des femmes ordinaires
Article mis en ligne le 2 novembre 2020

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 1er novembre 2020, fête de Tous les Saints (année A), ainsi que l’homélie du père Thang.

Les lectures

En cette fête de tous les saints, l’Église nous propose la lecture des Béatitudes. On pourrait dire que même si nous ne sommes pas familiers avec les Écritures, nous connaissons plutôt bien les Béatitudes. Mais prenons un peu de temps pour méditer sur les saints.

Qui sont les saints ? Pour chacun d’entre nous, nous avons le saint de notre prénom. Dans la culture européenne, sauf ces quinze dernières années, il est rare que l’on n’ait pas un prénom d’un saint y compris les athées et les anticléricaux ; pour mémoire, l’ancien (et fameux) secrétaire général du Parti communiste français s’appelait Georges. Nous avons affaire aux saints de notre prénom lors de leur fête. Quand nous y pensons, nous les invoquons pour intercéder pour nous ou bien pour une protection – avec plus ou moins de réussite – car ils voient « Dieu tel qu’il est » (1 Jn 3, 2b) comme dit saint Jean dans sa lettre. Tel était Jean-Marie Vianney, le curé d’Ars. Il est allé sur la tombe de saint Jean-François Régis (surnommé « l’apôtre du Vivarais ») à Lalouvesc, en Ardèche, pour la réussite de son examen en latin au séminaire. Ce fut un échec. Finalement, cet échec ne l’a pas été empêché de devenir saint !!

Une caractéristique des saints : les saints étaient comme nous, c’est à dire des hommes et des femmes ordinaires. De gens ordinaires comme vous et moi, ils sont devenus extraordinaires par le Christ (« Voici le peuple immense de ceux qui t’ont cherché » répons du psaume). Telle était la Bienheureuse Victoire Rasoamanarivo. Je me permets de citer un résumé de sa vie : « Lorsqu’en 1883, les missionnaires ont été expulsés de Madagascar à cause de la guerre franco–malgache, elle continua de se dévouer aux pauvres et aux lépreux et contribua à maintenir la foi vivante (…) Elle fut un exemple héroïque de fidélité dans le mariage, car malgré l’attitude de son mari (…) elle lui resta fidèle et parvint même à le baptiser (…) sur son lit de mort » (source : Wikipedia). Des hommes et des femmes ordinaires, mais gagnés par le Christ, ils nous précèdent dans la foi. Aussi, nous pouvons reprendre le récit de leur vie, leur autobiographie, leurs écrits afin de voir comment ils ont pu trouver Dieu dans leur vie.

Demandons au Seigneur de nous exaucer comme saint Ignace nous le proposait afin que « toutes nos actions et nos intentions soient uniquement ordonnées à la louange du Seigneur » (Exercices Spirituels n° 46).