Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Invitées à un événement heureux
Article mis en ligne le 13 novembre 2020
dernière modification le 19 novembre 2020

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 8 novembre 2020, 32e dimanche du Temps ordinaire (année A), ainsi que l’homélie du père Thang Nguon.

Les lectures

En ce dimanche, l’Église nous propose un évangile sur le royaume des Cieux. Le passage que nous avons entendu se situe au chapitre 25 de l’évangile selon saint Matthieu, qui fait partie du « discours eschatologique », juste avant la passion et la résurrection de Jésus. Regardons de plus près cette parabole des « jeunes filles prévoyantes ».

Pour certains d’entre nous, nous avons été sollicités par la famille et / ou par des amis de pour être garçons ou demoiselles d’honneur. Enfants, on ne faisait pas trop attention et on n’en voyait pas l’importance. Un peu plus âgés, certains parmi nous avons été sollicités comme témoins de mariage de nos frères et sœurs ou bien d’amis proches. Il est remarquable qu’il arrive souvent que les témoins, et les garçons et les demoiselles d’honneur, soient aussi émus que les mariés ! Leurs émotions montrent qu’ils sont proches des mariés ; ce n’est pas n’importe quel mariage que l’on peut lire dans la presse « people » mais c’est celui du frère, de la sœur, du copain, de la copine fréquenté(e) depuis un certain nombre d’années. Plus que les invités à la noce, les garçons, les demoiselles d’honneur, ou plus encore, les témoins de mariage, ont suivi, ont accompagné les mariés dans leurs vies ordinaires. Considérant que leur rôle est important dans le mariage, ils doivent bien se préparer, faire le meilleur, le plus possible pour ne pas peiner les mariés.

Revenons à la parabole. Ce n’est pas à un événement triste que les jeunes filles allaient assister. C’était à un événement heureux, joyeux. Être invitées à cet événement, c’est un honneur car elles sont invitées à partager la joie de quelqu’un, d’une groupe de personnes. Si tel est le cas, il est étonnant qu’il y ait des jeunes filles non prévoyantes dans la parabole : comment les jeunes filles ont-elles pu ne pas être prévoyantes pour la noce à laquelle on les a invitées ? « Veillez donc car vous ne savez ni le jour ni l’heure » (Mt 25, 13) est une invitation de nous préparer à la rencontre avec le Père. La parabole de Jésus nous renvoie à la place que nous accordons à Jésus, à sa rencontre.

Demandons au Seigneur de nous accorder la grâce de mieux L’aimer afin de mieux L’accueillir dans notre quotidien et mieux Le servir auprès de nos frères.