Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Suivre l’exemple de Jean-Baptiste
Article mis en ligne le 8 décembre 2020

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 6 décembre 2020, 2e dimanche de l’Avent (année B), ainsi que l’homélie du père Thang Nguon.

Les lectures

L’évangile de ce dimanche est le commencement de l’évangile selon saint Marc ; l’évangile selon saint Marc est le plus court des évangiles canoniques avec seulement quinze chapitres. Le passage que nous venons d’entendre se trouve dans le premier chapitre, du verset 1 au verset 8. Prenons un peu de temps pour regarder de plus près ce passage d’évangile.

La première caractéristique de l’évangile selon saint Marc, c’est qu’il ne parle pas directement de Jésus dans le début de cette œuvre. Ce prologue parle de Jean Baptiste à propos duquel saint Marc précise : « Celui qui baptisait » (Mc 1, 4a). Au lieu de parler directement de l’origine divine de Jésus (« Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu... » (Jn 1, 1)), Fils de Dieu, comme l’évangile selon saint Jean, ou encore de donner sa généalogie comme l’évangile selon saint Matthieu (« Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham... » (Mt 1, 1)), saint Marc commence son évangile par Jean Baptiste, un messager qui proclame « un baptême de conversion pour le pardon des péchés » (Mc 1, 4b).

Ensuite, saint Marc nous donne une description assez surprenante de Jean Baptiste : « … vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. » (Mc 1, 6). Jean ne faisait pas partie de la classe dirigeante et il n’avait aucune garantie religieuse. Sa manière de vivre est surprenante voire radicale, mais elle montre qu’il était un homme engagé dans ce qu’il proclame. Il semble que pour saint Marc, la qualité du message passe aussi par la qualité du messager.

Saint Marc ne s’arrête pas aux vêtements et aux comportements alimentaires de Jean Baptiste. Il souligne une qualité du messager : son effacement devant la grandeur de celui qui viendra après lui. Pour dire autrement, Jean nous est présenté par son humilité (« … je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales » (Mc 1, 7b)).

La présentation de Jean Baptiste dans le prologue de l’évangile selon saint Marc, serait une invitation de l’évangéliste à ses lecteurs à prendre l’exemple de Jean Baptiste pour être le messager de l’annonce de la venue de Jésus, le Messie crucifié. Pour nous qui tentons de vivre le mieux possible pour être disciples du Christ, cette présentation de Jean Baptiste serait un rappel de l’exigence d’être témoin du Christ. C’est aussi un appel pour nous à la conversion. Demandons au Seigneur de mieux reconnaître son amour pour nous afin que nous puissions nous préparer pour sa venue.