Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Associés au mystère de l’Incarnation
Article mis en ligne le 22 décembre 2020
dernière modification le 29 décembre 2020

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 20 décembre 2020, 4e dimanche de l’Avent (année B), ainsi que l’homélie du père Thang Nguon.

Lectures

Les lectures en ce 4e dimanche de l’Avent parlent des demeures pour le Seigneur : le roi David, dans la première lecture souhaite construire un temple pour Yahvé et l’évangile selon saint Luc nous rapporte l’Annonciation avec le « oui » de Marie. Ces lectures sont une sorte de retournement de situations. Voyons de plus près ce retournement.

Faisons d’abord un détour culturel dans notre île. Les visiteurs (ou bien ceux qui s’installent dans l’île comme moi), ne sont pas indifférents à sa religiosité . Le culte à saint Expédit en est un des signes. Si l’on obtient les grâces demandées, on fleurit la statue et on embellit le lieu de culte du saint. Mais il est étonnant aussi de constater que certaines statues de ce cher saint Expédit ont été décapitées. L’explication la plus courante est que les fidèles qui n’ont pas obtenu ce qu’ils ont demandé à ce saint, se vengent sur sa statue : on décapite la statue et on la laisse sur place ! Au contraire, si les grâces demandées ont été exaucées, on embellit le lieu de culte du saint.

Revenons aux lectures de ce dimanche. Le roi David, dans la première lecture, veut construire une demeure pour l’arche (« Regarde ! J’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite sous un abri de toile ! » (2S 7, 2)). Pour rappel, David manifeste son désir une fois qu’il a écarté ses ennemis et qu’il a accédé au pouvoir. C’est dans la réussite qu’il pense à remercier Yahvé. Mais Yahvé réplique : « Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j’y habite ? C’est moi qui t’ai mis au pâturage derrière le troupeau pour que tu sois le chef de mon peuple Israël » (2S 7, 5b, 8b). Dans cette réplique, Yahvé rappelle à David d’où il vient et qu’il reste son Créateur ; c’est lui qui décide. Tout comme le projet de l’Incarnation : c’est Dieu qui décide de venir sur terre comme nous rapporte le récit de l’Annonciation de l’évangile de ce dimanche. Mais la décision de l’Incarnation est un mystère ; l’Annonciation serait même le contraire de la première lecture. Le projet de l’Incarnation de Dieu dépend de la réponse de Marie, une créature ! Par Marie, l’être humain tel que nous sommes, est associé à ce mystère de l’Incarnation. Ce Dieu tout puissant qui prend seul ses décisions se retrouve dépendant de son associé qui n’est autre que sa créature, l’être humain.

En ce dernier dimanche de l’Avent, demandons au Seigneur de nous accorder un cœur large et généreux afin de mieux Le connaître et mieux L’aimer.

(Illustration : Lu Hongnian)