Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Frappés d’étonnement
Article mis en ligne le 6 juillet 2021
dernière modification le 12 juillet 2021

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 4 juillet 2021 (14e dimanche du Temps Ordinaire), ainsi que l’homélie du père Thang Nguon.

Les lectures

Le passage de l’évangile de ce dimanche est bien connu pour la fameuse parole de Jésus : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison » (Mc 6, 4) qui a donné le proverbe « nul n’est prophète en son pays ». Cette parole a été commentée largement. Le passage que nous lisons aujourd’hui se situe au chapitre 6 de l’évangile selon saint Marc. Ce chapitre se situe dans la partie que les exégètes nomment la « narration », qui est une « présentation de Jésus par actions et par paroles, en Galilée et sur le lac de Tibériade. Il suscite l’étonnement » (cf. Wikipedia)). Laissons-nous nous étonner à notre tour comme ces « nombreux auditeurs » dont il est question.

Ils étaient « frappés d’étonnement... » (Mc 6, 2b). C’est ainsi que l’auditoire de Jésus à la synagogue, a réagi lorsqu’il a entendu les enseignements de Jésus. Saint Marc nous donne plus de détails : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée... ?… » (Mc 6, 2a). Saint Marc ne rapporte pas le contenu de l’enseignement de Jésus. Mais l’auditoire a reconnu que l’enseignement donné par Jésus est une sagesse. Cet auditoire possède donc des outils pour reconnaître la sagesse qui est le « discernement dans les choses de l’ordre surnaturel » (cf. Larousse en ligne, définition de « sagesse »). Cet auditoire sait discerner.

Pourtant, malgré ce discernement, l’auditoire ne fait pas bon accueil à Jésus. Il choisit de le refuser, voire de le rejeter. La reconnaissance de la sagesse de Jésus est battue en brèche par un savoir d’un autre ordre, qui s’appuie sur l’observation de faits quotidiens : le fait d’avoir vu Jésus grandir au milieu d’eux, de très bien connaître la famille de Jésus, des gens ordinaires, simples : « ... N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » (Mc 6, 3a). Au lieu de faire se rapprocher son auditoire de Jésus, la proximité humaine l’éloigne de lui, voire le rend indésirable (« ...Et ils étaient profondément choqués à son sujet » (Mc 6,3b)). Ne condamnons pas rapidement l’auditoire de Jésus. Car il est aussi tentant pour nous de regarder nos proches en nous limitant à nos observations. Ainsi, nous ne sommes plus prêts à nous laisser étonner par d’autres aspects, plus discrets, qui méritent notre émerveillement.

À la manière de saint Ignace, demandons au Seigneur de nous accorder la grâce d’avoir une connaissance intérieure du Christ afin de mieux L’aimer et de mieux nous émerveiller des qualités de nos proches.