Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Film et Spiritualité : La Vague
Article mis en ligne le 23 août 2022

par Équipe Film & Spiritualité

Film de Dennis Gansel (Allemagne, 2008) avec Jürgen Vogel (Rainer Wenger), Frederick Lau (Tim), Jennifer Ulrich (Karo), Amelie Kiefer (Mona), Max Riemelt (Marco), Lisa (Cristina do Rego… Prix du Film allemand : prix de bronze (catégorie meilleur film) et prix d’or (prix d’interprétation masculine, catégorie meilleur second rôle (pour Frederick Lau). Version sous-titrée. Durée : 1h48.

Pendant une semaine d’atelier, le professeur Wenger propose à ses élèves une expérience ayant pour but de leur expliquer comment fonctionne un régime totalitaire. Commence alors un jeu de rôles grandeur nature…

Le film est inspiré d’une histoire vraie, celle de Ron Jones, professeur d’histoire au lycée Cubberley de Palo Alto (Californie, USA). En 1967, celui-ci a mené une expérience similaire après s’être trouvé dans l’incapacité de répondre à un élève qui demandait : « Comment le peuple allemand pouvait-il ignorer le génocide des juifs ? Comment les citadins, les cheminots, les enseignants, le corps médical, comment tout ce monde-là a-t-il pu revendiquer ne rien savoir des camps de concentration ? Comment des gens qui étaient les voisins, et peut-être les amis des citoyens juifs, ont-ils pu prétendre qu’ils n’avaient rien vu ? »

Dennis Gansel transpose cette histoire dans un lycée allemand et dans les années 2000. Dans le film, cela démarre comme un jeu, mené par un professeur « charismatique ». Jeu auquel les élèves se prêtent volontiers. On les voit ainsi se rassembler autour d’un leader, accepter ses consignes. S’ensuit un processus d’uniformisation du groupe, auquel une très petite minorité résiste, puis apparaît l’envie de faire connaître le groupe par différents moyens, de recruter de nouveaux membres… Tout cela dans un climat euphorique : la majorité des élèves « suit le mouvement ». Quelques-uns pourtant se démarquent : Tim qui y adhère à 200 %, Mona et Karo qui le critiquent. Quant au professeur, il se montre fasciné par l’expérience et n’y renonce pas malgré les signaux d’alerte.

Ainsi, La Vague tresse de nombreux thèmes qui méritent discussion : l’obéissance et ses limites, le rôle de l’esprit critique, les phénomènes d’inclusion/exclusion dans un groupe, les mécanismes d’influence, le poids du conformisme social, l’importance du contexte familial et social, la question du pouvoir et de la responsabilité. Le film montre bien aussi le mode de vie de ces adolescents, leur fragilité… Il interroge enfin la liberté pédagogique des enseignants, le contrôle et le soutien (ou pas) des collègues et de la hiérarchie.

À l’issue du film, chacun·e pourrait se demander : et moi ? dans la même situation, comment me serais-je situé ? comment aurais-je réagi ? De cette question, qui ouvre bien sûr aux moyens à mettre en œuvre pour résister aux phénomènes d’embrigadement, nous pourrons aussi débattre après la projection.

La Vague (Bande annonce Vf)