Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Film et Spiritualité : « Damien de Molokaï » de Paul Cox
Article mis en ligne le 22 janvier 2021

par Équipe Film & Spiritualité

Film dramatique de Paul Cox (Australie, 1999), avec David Wenham (Père Damien), Sam Neill (Walter Gibson). Durée : 108 minutes.

En 1872, un jeune religieux belge, le père Damien, se rend volontaire pour partir assister les lépreux qu’on a isolés sur l’île Molokaï, près de Hawai, afin d’éviter la contagion.

Ce film retrace l’histoire vraie de Jozef de Veuster, prêtre missionnaire de la congrégation des Sacré-Cœurs de Jésus et de Marie (Picpus). Jozef de Veuster a 23 ans lorsqu’il s’embarque pour les îles du Pacifique. À peine arrivé sur l’île Molokaï, transformée en léproserie par le gouvernement hawaïen, il prononce sa première prédication et embrasse les lépreux en disant simplement : « Nous lépreux ». Un élan du cœur qui, joint à sa participation à la vie quotidienne des malades, lui gagne très vite leur affection. Atteint lui-même par la maladie, il mourra des années plus tard sans jamais avoir quitté l’île. L’Église honore Père Damien, canonisé en 2009, comme « martyr de la charité ».

En ce mois de février, où l’Église célèbre la Journée de la vie consacrée (2 février) et la Journée des malades (11 février), ce film nous fera découvir la figure attachante d’un jeune prêtre, plein de zèle et de compassion. Nous pourrons nous laisser inspirer par son amour pour le Christ, qui le fait se tourner vers les plus déshérités et l’amène à tisser avec eux des liens de confiance.

Pendant des siècles, la lèpre a été une maladie de la honte, pour laquelle on n’imaginait pas d’’autre solution que la mise à l’écart. Voilà qui éveillera peut-être quelques échos en nous qui, depuis plusieurs mois, devons-nous tenir à distance les uns des autres. Sans chercher à comparer lèpre et Covid, nous essaierons de repérer les aspects communs aux situations du film et à celles que nous vivons et cela nous amènera peut-être à partager sur les contraintes vécues, mais aussi sur les heureuses initiatives dont nous avons pu être témoins.