Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Un sacrifice au sein d’une relation de confiance
Article mis en ligne le 7 juin 2021
dernière modification le 8 juin 2021

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 6 juin 2021, fête du Saint Sacrement, ainsi que l’homélie du père Thang Nguon.

Les lectures

En cette fête du Corps et du Sang du Christ, les trois textes de ce jour sont liés par des thèmes bibliques : sacrifice, alliance, sang et sacerdoce. Dans la première lecture, le peuple hébreu a reçu le sang de sacrifice d’animaux, versé par Moïse. C’est le signe de l’Alliance de Dieu avec son peuple qui vient de sortir d’Égypte. La lettre aux Hébreux nous rappelle que par sa mort et sa résurrection, le Christ, « … grand prêtre des biens à venir... » (He 9, 11) qui « … s’est offert lui-même à Dieu comme une victime sans défaut... » (He 9, 14), est « le médiateur d’une alliance nouvelle, d’un testament nouveau... » afin que ceux qui croient en Lui reçoivent « l’héritage éternel jadis promis » (He 9, 15). Voyons de plus près ce que nous dit l’évangile de ce dimanche du Corps et du Sang du Christ.

L’évangile de ce dimanche nous rapporte le dernier repas pascal du Christ avec ses disciples. Ce repas devient un sacrifice et un acte cultuel fondateur : le pain et le vin que Jésus a bénis et partagés sont devenus son corps et son sang. Si nous regardons la longueur du texte, en quatre versets, saint Marc nous rapporte deux paroles de Jésus lors de ce repas si important. C’est comme s’il veut nous inviter à aller à l’essentiel dans le sacrifice de Jésus.

Par contre, il décrit longuement les préparatifs de ce dernier repas notamment dans la recherche de la salle (cinq versets). Reprenons le récit. C’est d’abord une demande des disciples. Comme réponse, Jésus leur décrit la recherche de la salle en détails. Les disciples y sont allés. Tout s’est passé comme Jésus leur avait dit. Puis, les disciples ont préparé la salle pour le repas. Nous voyons qu’il n’y a pas de remarques des disciples sur les prédictions de Jésus : c’était comme si tout se déroulait comme à l’ordinaire. Servir Jésus, faire ce qu’il demande, semblent « naturels » pour les disciples ; ils savent qu’ils peuvent compter sur Jésus et que Jésus peut aussi compter sur eux. On pourrait ainsi dire que ce n’est qu’au sein d’une relation de confiance que Jésus transforme ce dernier repas en un sacrifice et un acte mémoriel ; le sacrifice, l’alliance, le sacerdoce sont à vivre dans une relation avec le Christ.

Demandons au Seigneur de nous accorder la grâce de mieux connaître le Christ afin de mieux accueillir l’alliance que Dieu fait avec nous.