Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Jésus fait confiance
Article mis en ligne le 13 juillet 2021

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 11 juillet 2021 (15e dimanche du Temps Ordinaire), ainsi que l’homélie du père Thang Nguon.

Les lectures

Le passage de l’évangile de ce dimanche est la suite de celui du dimanche dernier. L’évangile de ce dimanche nous parle de l’envoi des disciples en mission avec des recommandations de Jésus pour le moins étonnantes : partir avec presque rien (« … il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, mais seulement un bâton ; pas de pain, pas de sac, pas de pièces de monnaie dans leur ceinture ... » (Mc 6, 8). Prenons du temps pour méditer l’évangile de ce dimanche.

Tout d’abord, faisons un détour par la vie de tous les jours. Depuis quelques semaines, il y a quelques effervescences dans certaines familles réunionnaises. Il s’agit des préparatifs pour le départ des étudiants réunionnais pour la métropole. Avant de prendre l’avion pour l’Europe, que de parcours de combattants ont été franchis. Que de préparations... dans quel but ? Pour préparer et pour assurer l’avenir de ces étudiants ; les familles préparent et assurent l’avenir de leur enfant. Revenons à l’évangile de ce dimanche. On peut se demander comment Jésus a pu envoyer ses disciples sans rien. Pourtant, il y a un point commun de cet envoi des disciples avec le départ des étudiants pour les études : le vécu qu’ils ont eu avec leurs proches, familles pour les étudiants, et Jésus pour les disciples. Les étudiants sont partis avec un vécu familial, avec des relations tissées avec leurs proches, et, pour certains, ils sont partis avec leur foi chrétienne. Les disciples ont été envoyés avec les paroles, l’enseignement de Jésus. Et plus que les paroles de Jésus, ils ont vécu avec lui ; ils ont été témoins des miracles réalisés par Jésus. Le dénuement matériel de l’envoi des disciples ne signifie pas le dénuement des liens avec le Christ.

Aux disciples, envoyés avec « l’autorité sur les esprits impurs... » (Mc 6, 7b), Jésus ne leur promet pas le succès (« Si (...) on refuse de vous accueillir et de vous écouter, partez et secouez la poussière de vos pieds ... » (Mc 6, 11). Jésus ne parle pas de l’obligation de la réussite aux disciples ; c’est comme s’il n’y avait pas de calcul dans l’envoi en mission. Dit autrement, quelle que soit la réussite, Jésus n’hésite pas à envoyer les disciples en mission ; Jésus fait confiance à ses disciples. C’est peut-être ainsi que nous pouvons entendre l’envoi du prophète Amos dans la première lecture : « Mais le Seigneur m’a saisi quand j’étais derrière le troupeau, et c’est lui qui m’a dit : “Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël.” » (Am 7, 15).

Avec cette parole du prophète Amos et dans la confiance que le Seigneur nous accorde, demandons-Lui de nous accorder la grâce de répondre favorablement à son appel pour la mission.